10 octobre 2014

Praison

ils sont
en prison
la maison
des raisons

ils ont
des raisons
ils promettent
guérison
ils ont bien raison
une comète
déraison
pour la maison
faut la mett'
en prison

une allumette
un tison
dans la maison
c'est la raison

la maison
est raison
des prisons

29 septembre 2014

Je ne suis pas prédéterminé parce que le futur n'existe pas.

Je ne suis pas prédéterminé parce que le futur n'existe pas.
Aucune acception du possible et du virtuel ne permet de façon suffisante de prédire un seul événement à venir.
Tout ce que nous pouvons en dire, c'est que le réel et l'actuel émergent respectivement: du champ du possible, et du plan du virtuel.
A chaque instant (càd le présent qui est la seule réalité), le pas suivant est toujours le fait d'un choix entre au moins deux
possibilités, ou en quelque sorte (sive) trois - ce qui fit dire à Kierkegaard que l'existence est toujours parfaitement triviale : avancer, se tuer, ne rien faire.
Les existentialistes français y ajouteront la révolte, ce que Deleuze corrigera en expliquant que l'acte de résistance peut être, selon les circonstances, le choix libre de l'une de ces possibilités, le choix qui permet d'augmenter la vie, autrement dit le possible qui ouvre vers d'autres possibles et qu'il s'agit d'actualiser et de réaliser dans un acte de création qui peut impliquer le choix de la mort.

19 septembre 2014

Sur un tableau de Francis Bacon


Le papa du Pape peut
Le papa Pape peut peu
Le pas du Pape pas papa Pie peut pieusement
pas à pas pied par pied
le pas du Pape Pie pieds puants peut
par purée purpure pieds puants
et sent les pieds du Pape Pie
et sent l'essence des sens des cinq sens
purpurescence pure pourtant pure essence
quintessence quinte de Tout qu'un pas de plus
qu'un coup de dés piqués au papa de Tout
ra ra ra ra rate et ramène rate et ramène
ratatatata ratatamène athée amen sans l'air
amen solaire quintessence du papa de Tout
Vent solaire aux robes aux jambes aux quatre
taxinomies de vie vent aux rages courage court
Papa de tout âge pape puant saoul plus très
plus très quintessentiel plus très
putrescent ciel de lit de vin taches purpurines sur
purin purine urine au ciel des lys troués de Papes
délice délit des lisses fa fa fa
des lisses fa la do là-bas mises en terre
en terre purpurine et roides sylves d'or autour
du Pape terrine d'hommes morts foule folle foulée
follicules foulées aux pieds puants saoulés roides
sous les froides fadaises là dos raidis réticule mort
filiforme averse vase vide de vie ignée
vase vide de vigne vitupère père tu perds pieds

Père solaire du ciel aux vignes de vie
l'igné lys -
délice des saints sans soucis
saoulés de vent d'orage de musique et d'oracles
aux quatre vivants de l'an qui revient
neuf cyclamen aux senteurs délice du déclin de mon ire
orée des lisses portiques de l'amour qui naît à l'automne
calmes comme les sylves d'or et le jasmin des nuits de l'été passé -
tonne et t'étonne dans l'éclair d'or et de pourpre -
ici-bas dansent rient et s'étonnent
entonnent et clament leur heureux amen
dans la riante innocence moqueuse
des premières neiges de l'hiver qui vient.